LIU Si                    


Double paysage

installation, 2020


Cette sculpture quant à elle joue sur des jeux de lumières, le tissu renvoie à une ambiance ressenti dans le transsibérien. Nous avions pour unique fenêtre un petit hublot, laissant passer la lumière. Les images du paysage sont difficilement palpables, seule la lumière me revient. Nous sommes également face à une tension entre le tissu et la plante, mettant en relation le vrai, le faux, l’illusion et le rêve, la réalité et le fantasme d’un déplacement. La sculpture met aussi en scène par ses matériaux des jeux entre la fenêtre à l’intérieur d’un espace et la fenêtre extérieur, montrant le monde du dehors.